LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL N’AIME PAS LA BIODIVERSITE

Le Conseil constitutionnel a annoncé, jeudi 25 octobre, qu’il censurait près d’un quart des articles de la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire, surnommée « loi alimentation », après avoir été saisi par plus de soixante sénateurs.

Parmi ces annulations, l’étiquetage sur la provenance géographique du vin et du miel, la définition de la notion d’agriculture de groupe ou l’éducation à la préservation de la biodiversité dans l’enseignement agricole, ou encore l’autorisation de vendre des semences paysannes…

Vive l’hypocrisie parlementaire, car ces annulations font suite à un recours de plus de soixante sénateurs du groupe les Républicains qui vont ensuite nous expliquer leur attachement à la défense de l’environnement.