Jardins en ville (à actualiser)

Nanterre en Transition » promeut le jardinage en ville sous ses diverses formes : jardins partagés (cultivés ensemble), incroyables comestibles (plantation partout et à la portée de tous), prêt de jardins

Sur le plan régional, le site des jardins partagés d’ile de france présente une quantité importante d’informations utiles et annonces d’évènements : www.jardinons-ensemble.org

A Nanterre, deux associations pionnières sont désormais rejointes par un nombre croissant d’initiatives, avec des dimensions et des modes de fonctionnement très variés :

L’association C’est Si Bio – Jardins Solidaires anime deux jardins partagés au Mont-Valérien et square Chanzy

L’association Naturellement Nanterre promeut le compostage et a contribué, avec les associations CéAN et C’est Si Bio, à la diffusion des composteurs et de lombricomposteurs aux particuliers avec la communauté d’aglomération du Mont-Valérien (CAMV), dans le cadre du plan du SICTOM.

Il est très difficile de faire la liste des jardins en tout genre qui fleurissent à nanterre ces dernières années : on peut distinguer

  • les jardins « partagés » (le partage du terrain et des actions étant à géométrie variable, de même que les objectifs souvent portés par une association), dont la plupart sont sur un terrain communal mis à disposition dans le cadre d’une convention avec la ville ; en général portés par une association
  • les jardins créés dans le cadre d’une copropriété, souvent dans le cadre de logement social
  • les jardins familiaux du bord de seine, en lisière du parc du chemin de l’ile, qui sont sur un terrain appartenant au conseil départemental et géré par une structure nationale de jardins familiaux.
  • les jardins relevant directement de la mairie, comme les jardins attenant aux écoles et gérés par les écoles et centres de loisirs.

Une question intéressante mérite d’être posée : à qui, à quoi servent ces jardins ? y a-t-il une finalité derrière cette multiplication d’initiatives ? Lien social, production, loisirs, affichage…On pourrait penser également à des actions d’insertion, de formation….on pourrait en faire de vrais outils de compréhensions d’enjeux stratégiques comme celui de la gestion des semences reproductibles..

 

Jardins partagés (voir aussi le site cestsibio.nanterreasso.org/)

Il existe un nombre croissant de jardins « partagés » fonctionnant sur des surfaces très variées avec des modes de gestion très différents. Un espace et d’initiation au jardinage est prévu dans le cadre de l’extension du Parc des Anciennes Mairies en remplacement des 800 m2 des anciennes serres ; un grand espace vert avec potager et arbres fruitiers vient d’être terminé jouxtant le centre de loisirs des Bizis.

Parmi les plus importants et plus anciens jardins

C’est Si Bio – Jardins Solidaires

L’association CestSiBio Jardins Solidaires occupe un terrain municipal de 560m2, à l’angle rue du Calvaire et rue des Ermites, au pied du Mont Valérien, mis à disposition par la Ville de Nanterre, ainsi qu’un espace de jardinage de 100m2 dans le square Chanzy, à proximité du marché du Centre. Principes : Pas d’intrants chimiques et gestion collective.

Le jardin de Gorki

Ce jardin, d’une superficie de 800m², dans le quartier du Parc en bordure des tours Aillaud est géré par une nouvelle association » Jardindegorki »  ; Direction collégiale Tel 06 17 07 38 21  et 01 81 93 89 90
www.facebook.com/JardinGorki/ et  jardindegorki@gmail.com

Jardin de la Maison pour tous : jardin appartenant et géré par le Centre Social Maison pour Tous, 33 avenue PV Couturier

Jardin de l’association CRAF, quartier Anatole France

Potager du campus universitaire (association Labees)

Les jardins situés dans l’enceinte du « Chateau de Nanterre » avec plusieurs structures dont Espéro, Andat...

Vive les groues

Une friche de 9 000 m2 qui offre la possibilité de planter des arbres, proposer un espace de verdure, partager un atelier, révéler les histoires locales, organiser des réunions, des ateliers et des moments festifs.

Champ de la Garde – La Ferme du bonheur

Depuis 2008, la Ferme du Bonheur occupe plus de quatre hectares, situé sur le projet urbain qui prolonge le fameux axe historique après la Défense. Rencontres tous les dimanches après-midi pour défricher, planter, semer…

Le Jardin Nourricier : initiation au jardinage, permaculture, correspondante Graine del Pais, Courbevoie et Nanterre ; Animation : Valerie Tsimba ; Contact : lejardinnourricier@gmail.com et jcdlvalery@gmail.com ; https://www.facebook.com/JardinNourricier/

Il existe également de nombreux potagers « privés » liés à des ensembles immobiliers, HLM et autres.