A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.


Publié par Jean-Pierre THERET le 10 octobre 2013
dans la catégorie Non classé

Prix Pinocchio 2013 : le vote est lancé !

 Les Amis de la Terre France, en partenariat avec le CRID (Centre de Recherche et d’Information pour le Développement) et Peuples Solidaires/ActionAid France, ont lancé le 15 octobre le vote public pour l’élection des Prix Pinocchio 2013 : www.prix-pinocchio.org

pinocchioMettant en lumière des cas concrets de violations de droits sociaux et environnementaux par des multinationales nominées, ces Prix sont l’occasion de dénoncer le fossé entre les discours « développement durable » et les actes réels constatés sur le terrain. Au travers des Prix Pinocchio, ces organisations militent pour un encadrement juridique contraignant des activités des multinationales.

Neuf entreprises sont ainsi nominées dans trois catégories (voir le site web pour le détail):

  • Plus vert que vert : prix décerné à l’entreprise ayant mené la campagne de communication la plus abusive et trompeuse au regard de ses activités réelles.
    • Areva et son musée de la mine Urêka
    • Air France et la compensation carbone à Madagascar
    • BNP Paribas et la recherche contre changement climatique
  •  Mains sales, poches pleines : prix décerné à l’entreprise ayant mené la politique la plus opaque au niveau financier (corruption, évasion fiscale, etc.), en termes de lobbying, ou dans sa chaîne d’approvisionnement.
    • Auchan et l’effondrement de l’usine du Rana Plaza au Bangladesh
    • Apple et la mine d’étain de Bangka en Indonésie
    • Alstom et les grands barrages de Belo Monte et Rio Madeira au Brés
  • Une pour tous, tout pour moi ! : prix décerné à l’entreprise ayant mené la politique la plus agressive en terme d’appropriation, de surexploitation ou de destruction des ressources naturelles.
    • Total et les gaz de schiste en Argentine
    • Veolia et la privatisation de l’eau en Inde
    • Société Générale et la mine de charbon Alpha Coal en Australie

Vous pouvez voter sur le site web jusqu’au 18 novembre, veille de la remise des prix !

Leave a Reply