Publié par Kathy B le 11 novembre 2014
dans la catégorie Trucs et astuces écolos

Technologies mobiles : les réflexes à adopter

Face au marché, de plus en plus présent actuellement, des « objets connectés », il convient de lancer un signal d’alarme face à ces technologies qui, non seulement représentent un risque pour notre vie privée, mais également pour notre santé ! A la suite de la projection débat, organisée par CEAN, le 27 juin dernier : « Ondes, Science et manigance », voici quelques conseils que l’on peut retrouver sur les sites du CRIIREM (Centre de Recherche et d’information Indépendantes sur les Rayonnements électromagnétiques) et Robin des toits : www.criirem.org et www.robindestoits.org

1)  Pas de téléphonie mobile pour les moins de 15 ans : plus l’exposition est précoce, plus les doses de rayonnements accumulées importantes. L’accès à un téléphone mobile doit être exceptionnel, en cas d’urgence par exemple.

2) Ne jamais approcher un téléphone mobile en fonctionnement du ventre d’une femme enceinte ou à moins de 20 cm de tout implant métallique, cardiaque ou autre.

3) Choisir et utiliser un téléphone mobile dont la valeur de DAS (débit d’absorption spécifique)  est la plus basse possible, de préférence toujours inférieure à 0,7 W/kg (les fournisseurs sont tenus de fournir la valeur de DAS de chaque appareil).

4) Ne pas porter son téléphone à hauteur ou contre son coeur, l’aisselle ou la hanche, près des parties génitales.

5) toujours utiliser le kit piéton livré avec votre téléphone portable afin de l’éloigner de votre cerveau. ATTENTION : ne pas acheter l’oreillette bluetooth qui diffuse en permanence… Préférer les SMS et limiter le nombre et la durée de vos appels.

6) Ne téléphoner que dans des conditions de réception maximum : dès que votre écran affiche 4 « barrettes » de réseau, pas moins. Pour chaque barre manquante, le rayonnement émis par le portable pour se connecter est multiplié par 2.

7) Ne pas téléphoner en vous déplaçant, ni en train, ni en voiture, ni en bus….

8) Ne pas téléphoner en voiture, en métro, ou en train, même à l’arrêt… ou dans toute infrastructure métallique. Un effet dit « cage de Faraday » emprisonne et répercute les ondes émises par le portable. ATTENTION : un portable nouvelle génération, comportant diverses applications, dont une connexion internet, émet des ondes en permanences. Si vous possédez un tel appareil, pensez à l’éteindre dans le métro, ou bien mettez-le en mode « avion ». Pour ce genre de portable, de manière générale, pensez, le plus souvent possible à désactiver le réseau et  à ne garder que la fonction téléphone…

9) La nuit, ne jamais conserver un portable allumé ou en recharge à moins de 50 cm de votre tête. ATTENTION, les téléphones sans fil, type DECT sont encore PLUS DANGEREUX que les portables. Ne pas laisser ce type de téléphone près de vous la nuit. De manière générale, il est préférable de se procurer les téléphones ancien modèle, avec fil…

10) Désactivez le wifi chez vous et connectez-vous en filaire. ATTENTION : Les box sont, la plupart du temps, configurées en wifi par défaut. Même si vous êtes connectés en filaire, il faut désactiver le wifi de votre box. Contactez votre opérateur pour désactiver votre box.

11) voici d’autres sources d’ondes électromagnétiques que vous devez éviter : babyphones, cuisinières à plaque à induction, lampes basses consommation fluocompactes (pour ces lampes, garder une distance d’au moins 30 cm). Il est déconseillé d’utiliser également certains détecteurs de fumée « connectés » (à internet, à votre smartphone…) car ils émettent des ondes en permanence… il est important de le souligner car ces détecteurs seront obligatoires l’année prochaine.

Enfin, LAST BUT NOT LEAST, toutes ces technologies sont extrêmement énergivores ! un iphone consomme plus d’électricité qu’un réfrigérateur, par exemple ! (en tenant compte des besoins en énergie de sa batterie, du wifi, ou encore des téléchargements et échanges de données). De la même façon, télécharger en streaming un film en haute définition avec un réseau sans fil consomme davantage que de fabriquer et transporter un DVD du même film. Et le nombre d’utilisateurs de ces appareils connectés, qui se sont multipliés par vingt en cinq ans, dépasseront selon le Time le milliard de personnes en 2014 (source : « Le Monde » du 19/8/2013). Sans compter que le perpétuel renouvellement de ces appareils participe grandement au phénomène de l’obsolescence programmée : que deviendront tous ces petits bijoux de technologie, jetés à la poubelle et remplacés par le dernier gadget à la mode ? le dernier Iphone ? la dernière tablette numérique ? dans quel monde vivons-nous ? et comment faire pour dire STOP à cette consommation effrénée ?

Leave a Reply